À propos de nous


La mémoire de l’Union Sportive de Pont Ste Maxence

Notre club a évolué : il a connu des transformations, franchi des étapes et traversé diverses péripéties. Il s’est forgé une santé de fer grâce à cette pléiade de dirigeants et de joueurs qui ont jalonné son histoire ; parmi eux, des dirigeants anciens ou actuels, parfois dans des tâches délicates, ont été ou sont encore l’honneur du club. Au risque de commettre des oublis, citons quelques noms : Pierre Pitois, Valentin Urli, Roger Knus, André Gallerne, Charles Follet, André Guillouet, Marius Rigaux, Albert Lassalle….il faut savoir garder la mémoire. La « jeune génération » de ces hommes dévoués continue de développer le club au quotidien. Prenez quelques minutes et découvrez l’Histoire de notre club.

team-frame1

Histoire du club

Le football a fait son apparition à Pont Ste Maxence en 1926. C’est exactement le 17 février 1926 que fut créé un club paroissial de football sous le nom de CLUB SAINTE MAXENCE avec comme président le Colonnel Bigot. Son nom fut donné pendant des années au stade Fould Stern. Sous sa direction, le club connut un franc succès. Il reste peu d’anciens pour s’en souvenir.

En 1933, après avoir gravi allégrement les échelons, le club atteignit la 1ère Division, échelon supérieur départemental. Entre temps, exactement en 1932, Georges Decroze, sénateur, maire de Pont Ste Maxence, mettait sur pied un nouveau club » concurrentiel « , c’était l’esprit de l’époque L’AMICALE SPORTIVE DE PONT … . mais sagement, le 27 aout 1941, sous l’occupation, le CLUB SAINTE MAXENCE fusionna avec L’AMICALE SPORTIVE de PONT et le VELO CLUB PONTOIS pour prendre le titre d’UNION SPORTIVE DE PONT STE MAXENCE, chapeautant alors l’ensemble des disciplines sportives dont certaines existent encore, d’autres ayant pris leur autonomie. Il est juste de rappeler toute la part prise par la Soudure Autogène Française ( SAF) pour soutenir, aider, encadrer la section football de l’US Pont et de citer les noms de MM. Cabany, Stievenard, Dutertre, respectivement président-directeur général, directeur et ingénieur de la SAF. L’école d’apprentissage fournissait par ailleurs des éléments intéressants pour le club qui prit son essors à la fin de la Guerre de 40.

A partir de l’entreprise, à l’époque, une brillante équipe de dirigeants « du cru », aidée de soutiens logistiques enviables, fut mise sur pied avec des hommes comme M. Benner ingénieur, M. Boursier lui même de la SAF, dirigeant omnisports ou M. Cousin Directeur de l’école Ferdinand Buisson. Et puis un nom connu de tous, M. Georges Devos, chef du personnel de la SAF devenu l’entraîneur que l’on sait…

Dans un tel cadre, le club bien structuré était promis au succès. Et des succès, il en connut grâce aux jeunes du centre d’apprentissage. Une politique de jeunes ne pouvait dans les conditions indiquées que porter les fruits qu’on devine : réussite, notoriété, etc…. Dans une situation moins favorable, l’US Pont aujourd’hui n’en a que plus de mérite de jouer à fond la carte « jeunes ».

A l’époque, l’US Pont évoluait dans la Ligue Nord-Est, rencontrant l’AS Troyes, l’ES Fumay, l’OL de St Quentin, l’US Romilly, le stade de Reims (B) etc… . Classée en 1946 première de la promotion Aisne-Oise, l’US Pont devait accéder en 1949 à la Promotion d’Honneur (rien à voir avec l’ex PH que l’ont a connu), puis en 1949 en Division d’Honneur… puis en National…. Que l’on n’oublie pas que le club a manqué de peu la montée en CFA. Comme Jean Charlatte de l’époque Devos, Victor Agostini, figure de proue de la 1 ère d’alors, en restent la mémoire vivante. Les événements d’Algérie allaient couper l’élan du club qui, après 8 années en Division Honneur, dut rétrograder en Promotion Honneur. Parallèlement et toujours grâce au recrutement venant de la SAF, les jeunes connurent des heures de gloire en championnat face à Romilly, Reims, Laon, Chaumont… pour les juniors.

Au plan départemental, les juniors recevaient la plus belle récompense,le challenge  » LE GAULLOIS » en 56/57, 58/59, 60/61 … puis en 1973/1974, les minimes cadets terminaient 1er en championnat de l’Oise en 55/56, 56/57, 57/58. Les minimes furent champions de l’Oise en 55/56 et 57/58.

Après les heures de gloire, ce fut le temps des vaches maigres, la fin de l’ère Devos… L’US Pont perdait son encadrement et ses soutiens du passé. Elle allait connaître des années sombres qui laissaient mal augurer de son avenir… . Le football cessait aussi d’être le sport privilégié… . M. Boursier, homme d’un dévouement exceptionnel, l’homme des années glorieuses, un peu seul sur le bateau, faisait de son mieux pour maintenir à bout de bras hors de l’eau le club, lui qui avait recruté le signataire de ces lignes en 1953 pour accompagner les juniors et qui n’avait pas, lui, de compétences suffisantes pour arrimer le navire… . Il revint au Dr Palteau, maire de Pont et à son équipe municipale, de se porter au secours de M. Boursier, conseiller municipal, et de rétablir sur d’autres bases la situation du club. Il fit alors appel à M. Vandelet, décédé en 1993, qui restaura l’US Pont avec l’autorité que l’on sait. Il réunit autour de lui en 1965 une nouvelle équipe dirigeante composée de MM. Vandelet, Colas, Fontanel, Lefebvre et Louchart. Il trouvait l’entraîneur en or qui convenait, aux grandes qualités pédagogiques, Charles Vidal. Cet éducateur de qualité allait, en peu de temps, remettre le club sur pied et obtenir les résultats escomptés.

Fin 1967, l’US Pont terminait 2ème du championnat Oise-Aisne. Première du même championnat en 1969, elle accédait en Promotion d’Honneur. Et l’année suivante, 1970, Pont remontait pour la 2ème fois en Division d’Honneur à l’issue d’un match que les anciens n’ont pas oublié … jugez -en ! Dernière rencontre de la saison 1969/1970… il faut absolument que la 1ère de Pont aille battre chez lui Feuquière en Vimeu qui, alors, n’était pas un « foudre de guerre », pour retrouver la DH. Les choses tournent mal pour nous. A 30’ de la fin du match, les Pontois sont ménés 4 à 1…. situation désespérée ! Mais pas pour Vidal … qui décide d’entrer sur le terrain pour essayer de retourner la situation… ce qu’il ne va pas manquer de faire…Durant le quart d’heure qui reste, 4 buts sont marqués et Pont gagne par 5 buts à 4 s’assurant ainsi la montée en DH !!!

A nouveau, après le départ de Vidal, pour raison professionnelle, la situation de l’US Pont allait encore se dégrader. Les années 1973/1974 voyaient venir la récession, le chômage, des années lourdes pour les responsables de l’époque, MM. Lefbvre et Fontanel qui prenaient la suite de M. Vandelet parti en retraite. L’entraîneur était alors M. Nicolich qui avait entraîné l’AS Creil. Peu à peu, Pont allait s’enliser dans les profondeurs de la 1ère division départementale… véritable enfer !

Une remontée lente et régulière allait heureusement suivre avec la venue comme président de M. Bolatre et celle de l’entraîneur Barra, venant lui-même de Creil et succédant à Lagouati. Plusieurs fois échaudée en fin de saison, l’US Pont va enfin arracher sa montée en promotion Inter District en 1980 puis assurer sa montée en Promotion d’Honneur fin 1981 et la remontée en Division d’Honneur en 84/85 pour frôler l’accession en Division 3 en 85/86.

Gérard Diximus pour le grand bonheur de l’US Pont arriva en 86/87. Sa disponibilité, son enthousiasme et son coeur  » gros comme ça » firent l »admiration de tous. Depuis la descente en Promotion d’Honneur fin 1989 et les aléas de la saison 89/90, le Président Armand Rénaldin tient les rennes du club avec tout le calme et la conviction qu’on lui connaît, une équipe dirigeante courageuse qui doit toujours s’étoffer et un secrétaire efficace en la personne de M. Gauthier …. Notre président réalise peu à peu son rève : un recrutement local.

Arriva l’ère Dominique Delattre. Il fit tout pour mettre en place de bonnes structures à l’US Pont.
Dirigeant actif au sein de l’US Pont depuis des années, Luc Hernu lui a succédé comme entraîneur du club en 1993 avec pas mal de succès à son actif, d’abord chez les jeunes… N’oublions pas qu’il a eu le mérite parmi d’autres de conduire en 2002 une équipe moins de 16 ans au niveau National.. Par ailleurs, chez les séniors, en 1995 et pour la 4ème fois de son histoire, l’équipe fanion retrouvait la Division d’Honneur pendant 2 années, pour y revenir en 2002/2003. De plus fin 1996, de justesse, l’US Pont en finale de la coupe de l’Oise ratait le coche contre l’ASBO, de même que l’équipe B en coupe Chivot. Ce ne sera pas le cas en 1997, cette fois le club, pour la première fois, ramenait de Mouy la coupe de l’Oise tant désirée, vainqueur 3 à 1 de … l’ASBO.

Président depuis 1984, après avoir eu pendant des années la responsabilité des jeunes, Armand Rénaldin à qui le club doit beaucoup , s’est trouvé un successeur efficace, discret, Philippe Fiault, qui veilla au grain, entouré d’une équipe dévouée.

Revenue en 2003 en PH, la 1ère devra attendre la remontée, tandis que l’équipe B verra son travail récompensé et la réalisation de son rêve , la montée en 1 ère division.

En 2005, la présidence de Jean-Luc Ragot commence, l’objectif du club est d’avoir toutes ces équipes en Ligue et continuer le travail de ces prédécesseurs.
2011 sera l’année de la remontée en DH grâce à une belle seconde place. Malheureusement, une saison plus tard, le club retrouvera la PH, et échouera en Finale de la Coupe de l’Oise contre le RC Clermont.

Ces années voit la structuration du club emmenée par Luc HERNU soutenu par de nombreux éducateurs comme Stéphane AGUIAR ancien joueur emblématique de l’équipe fanion passé par toutes les équipes de jeunes avant de prendre l’équipe première, Christopher HAAS qui resta de longues années à structurer l’école de foot et qui emmènera ses U15 en Finale de Coupe de Picardie ou Audran GOETZ, jeune du club ayant fait partie de la génération moins de 16 ans nationaux comme joueur et qui remportera le championnat de PH U18 en 2014/2015 en tant qu’entraineur.

Aujourd’hui le club est toujours sous la houlette du Président Jean-Luc RAGOT et de son directeur Luc Hernu. Le club a, depuis plusieurs années maintenant, pris un tournant avec un projet éducatif innovant baptisé « Chaque Jeunes à son plus haut » et qui fut de nombreuses fois primées notamment par le Trophée UNFP Peace and Sport 2016.

Au niveau sportif, l’objectif des hommes de Stéphane AGUIAR est clair…retrouver la R1 (ex DH) au plus vite…

Organigramme

team-frame1

Nos récompenses

Récompenses Sportives

Champion PH Picardie : 1948, 1970, 1985, 2003

Vainqueur de la Coupe de l’Oise : 1997

Promotion Aisne Oise/Interdistrict : 1947,1969 ,1981

Tournoi International de Pont moins de 15 ans : 2003

Récompenses Extra-Sportives

Lauréat du trophée UNFP PEACE AND SPORT : 2016

Challenge PICOT : 2016

Label Jeunes Excellence

Label Ecole Féminine de Football Bronze

Souscrire à la Newsletter